Alors que l’épidémie de SARS de 2003 avait causé « seulement » 8.098 cas et 774 morts, se limitant essentiellement à l’Asie du Sud-Est, le SARS-CoV-2 a déjà entraîné le décès de 2,5 millions de personnes et a envahi le monde entier. Les deux virus présentent pourtant un taux de reproduction…