Nicolas Sarkozy va faire appel de sa condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence, a annoncé son avocate le 1er mars.