Onze organisations de défense de l’environnement et des responsables indigènes ont assigné mercredi le groupe Casino devant la justice française. Ils pointent la responsabilité du groupe dans la déforestation de l’Amazonie avec la vente de viande issue d’élevages extensifs au Brésil et en Colombie.