L’ancien président français, Nicolas Sarkozy, qui a menacé mardi de saisir la Cour européenne des droits de l’Homme après sa condamnation à de la prison ferme pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite des “écoutes”, a de nouveau qualifié sa sentence d'”injustice profonde”.