La Cour de justice de la République a rendu, jeudi, sa décision dans l’un des volets de l’affaire Karachi et relaxé l’ancien Premier ministre Édouard Balladur. De son côté, François Léotard, son ancien ministre de la Défense, a été condamné à deux ans de prison avec sursis et 100 000 euros d’amende.