Soucieux de la protection des données de santé de millions de Français, plusieurs syndicats de médecins ont déposé devant le Conseil d’État un recours qui doit être examiné lundi. En cause, l’utilisation par le site de prise de rendez-vous Doctolib des services d’hébergement du géant américain Amazon.