C’est un tabou, en France, de parler de sa santé mentale. Pourtant, les effets psychiatriques de la crise sanitaire se font sentir par le plus grand nombre. Peur, anxiété, troubles du sommeil… La prévalence des états dépressifs aura plus que doublé au cours de cette dernière année. Face à un manque criant de moyens et la stigmatisation des patients, le système de soins psychiatriques prend de plein fouet ce que le gouvernement appelle une “troisième vague de la santé mentale”. Pour en savoir plus, nous retrouvons Marion Leboyer, psychiatre et directrice de la Fondation Fondamental.