Une enquête a été ouverte, lundi, en Italie, contre un Algérien, membre présumé d’une cellule de l’organisation État islamique (EI). Cet homme de 36 ans est soupçonné d’avoir fourni tous les faux papiers aux auteurs des attentats du 13-Novembre, qui ont fait 130 morts à Paris et à Saint-Denis.