Les étudiantes de Sciences Po investissent les réseaux sociaux pour témoigner. Après #MeTooInceste et #MeTooGay, c’est à leur tour de dénoncer les violences sexuelles dont elles sont victimes avec le hashtag #SciencesPorcs. Mais ces agressions ne concernent pas seulement les prestigieuses écoles françaises. C’est un problème généralisé dans le milieu étudiant.