Le chef de l’État français a décidé de faciliter, à partir de mercredi, les procédures de déclassification des archives de plus de 50 ans, notamment en ce qui concerne les documents relatifs à la guerre d’Algérie, comme le réclament certains historiens et universitaires.