Le Conseil d’État a mis fin vendredi à l’obligation pour les Français rentrant de l’étranger de faire valoir des motifs impérieux, “car l’impact de ces déplacements est mineur sur la propagation de l’épidémie de Covid-19”, selon son communiqué. Cette obligation a toutefois été maintenue pour les déplacements depuis ou vers les Antilles françaises.