Plongée dans le plasma d’un patient convalescent, la souche originale du virus SARS-CoV-2 ne tarde pas à muter pour échapper aux anticorps et aux lymphocytes T. Des changements extrêmement rapides et inquiétants à plusieurs titres.