En France, plus de la moitié des dossiers de prostitution concerne désormais des mineurs. L’association Grignywood basée à la Grande Borne, a voulu mettre en lumière ce phénomène. Son outil : un concours de courts-métrages. Des films qui mêlent fiction et réalité.