Alors que l’Élysée étudie la piste d’un report des élections régionales et départementales prévues en juin et qu’un avis du Conseil scientifique sur cette question est attendu d’ici début avril, la grande majorité des partis politiques s’y oppose farouchement.