Les cas de réinfection au coronavirus sont désormais connus des scientifiques, mais qui sont les personnes les plus vulnérables face à ce phénomène ?