Les laboratoires Servier ont été reconnus coupables, lundi, de “tromperie aggravée” et “homicides et blessures involontaires” et condamnés à 2,7 millions d’euros d’amende dans l’affaire du Mediator, un médicament qui serait responsable de plusieurs centaines de décès en France.