La France s’est beaucoup moquée des Anglais, se drapant dans un principe de précaution et une rigueur scientifique maximale. Une arrogance qui lui a coûté cher.