La section cybercriminalité du parquet de Paris a ouvert mardi une enquête après une série d’attaques informatiques contre la plateforme du Centre national d’enseignement à distance. Alors que l’enseignement scolaire à la maison a été généralisé pour lutter contre la pandémie, de nombreux bugs liés à un afflux de connexions ont également été signalés.