Comment estimer, en intérieur, le risque d’infection par le coronavirus responsable de la Covid-19 ? Les chercheurs se posent la question depuis de nombreux mois maintenant. Et une réponse bon marché se cache peut-être dans les niveaux de CO2.