Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu’il va “supprimer l’ENA”, école de la haute administration et symbole de l’élite française, et va la remplacer par un “Institut du Service public”. Le but affiché est de diversifier les profils de la haute fonction publique.