Le Français Fabien Azoulay, condamné en 2017 à 16 ans et 8 mois de prison par la cour d’assises d’Istanbul, décrit son calvaire quotidien dans les lettres qu’il envoie régulièrement à sa famille depuis une prison turque. Ses avocats et ses proches se battent depuis des années pour qu’il soit rapatrié en France. Ils ont décidé de médiatiser l’affaire pour faire pression sur le Quai d’Orsay et l’Élysée.