Le Parlement a adopté définitivement, jeudi, la proposition de loi controversée sur la sécurité globale dans un climat moins électrique que lors de l’examen en première lecture. L’article 24, mesure polémique pénalisant la “provocation à l’identification” a également obtenu le feu vert des députés.