Emmanuel Macron a pointé dimanche “quelques résistances” en Algérie aux efforts de réconciliation des mémoires entre Français et Algériens, dix jours après le report sine die du déplacement du Premier ministre français à Alger.