Une récente étude écologique suggère que lorsqu’ils sont chez eux, à l’intérieur et seuls, les adolescents ont tendance à être moins actifs physiquement que s’ils sont dans leur jardin ou avec d’autres personnes.