Lors d’un entretien avec son homologue russe Vladimir Poutine, le président Emmanuel Macron a fait part de sa “grave préoccupation” concernant l’état de santé de l’opposant Alexeï Navalny.