L’université d’Oxford et ses collaborateurs africains testent un nouveau vaccin qui remplit les critères d’efficacité voulus par l’OMS.