L’Assemblée nationale a adopté mardi la réforme du droit d’asile. Le texte, application d’une directive européenne, vise notamment à ramener à neuf mois le traitement des dossiers.