En 1914, sur le front de la Grande Guerre, des soldats ennemis ont cessé le feu et fraternisé, le temps des fêtes de Noël. Même si ces actes ont été localisés, ils ont marqué le souvenir du conflit.