Le mouvement de contestation du milieu médical entre dans sa deuxième semaine. Après les urgentistes et les généralistes, SOS Médecins rejoint ce lundi les médecins libéraux, opposés à la généralisation du tiers-payant.