La Cour européenne des droits de l’Homme a entamé mercredi l’examen du sort de Vincent Lambert, plongé dans un état de “conscience minimale” depuis six ans. La Grande chambre de la Cour ne devrait rendre son arrêt que dans plusieurs semaines.