Près de 50 dirigeants du monde entier sont présents à la marche républicaine, dimanche à Paris, pour dénoncer le terrorisme après les attaques contre “Charlie Hebdo”. Mais certains d’entre eux dirigent des pays qui incarcèrent des journalistes.