Le tribunal correctionnel de Paris a condamné trois jeunes Français à des peines de quatre à dix ans prison pour avoir voulu se rendre au Yémen ou en Somalie en 2012. L’un des trois prévenus, toujours recherché, a été jugé par défaut.