Human Rights Watch accuse la police de harcèlement et d’exactions contre des migrants à Calais, dans un rapport basé sur des témoignages, paru mardi. Les autorités françaises, de leur côté, relativisent.