Marine Le Pen, présidente du Front National, le principal parti d’extrême droite français, a affirmé mardi au quotidien “Le Monde” qu’elle se “réjouirait” d’une victoire de l’extrême gauche lors des élections législatives grecques, le 25 janvier.