Dix jours avant la fusillade de Montrouge et la prise d’otages sanglante de la porte de Vincennes, Amedy Coulibaly et sa compagne Hayat Boumeddiene auraient fait l’objet d’un contrôle de routine le 30 décembre à Paris, rapporte “Le Canard enchaîné”.