Le projet de loi Macron, destiné à libérer l’économie française, arrive lundi à l’Assemblée nationale pour deux semaines de débats. Certaines mesures contestées créent d’ors et déjà des dissensions à gauche comme à droite.