Après s’être engagé la veille à modifier l’amendement controversé de la loi Macron qui concerne le secret des affaires, adopté le 20 janvier par l’Assemblée, le gouvernement a annoncé ce vendredi son abandon.