L’œuvre d’une artiste franco-marocaine, composée de paires d’escarpins disposées sur des tapis de prière musulmans, a été retirée d’une exposition à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), car jugée susceptible de “créer des incidents”.