Jean-François Copé, ex-président de l’UMP, a été mis en examen mardi 3 février pour “abus de confiance”, dans l’enquête sur les pénalités pour dépassement de frais de campagne électorale payées par le parti pour le compte de Nicolas Sarkozy.