Plusieurs policiers et ex-policiers ont été placés mercredi en garde à vue, soupçonnés de fuites dans le cadre d’une enquête judiciaire. Bernard Petit, le patron de la PJ, fait partie des personnes interpellées.