François Hollande a reçu, pour la première fois, des représentants de la principale organisation des Kurdes syriens, le PYD, dont la branche armée a vaincu les jihadistes de l’EI à Kobané. Ils demandent un soutien accru de la France.