Quelques jours avant la tenue du procès de PIP pour “tromperie aggravée”, la justice française a accordé le droit, ce jeudi, à des milliers de femmes qui se sont fait retirer leurs implants mammaires à titre préventif, de percevoir une indemnisation.