Un campement de migrants est installé sous le métro, à Paris, depuis l’été 2014. Pour la plupart venus du Soudan, du Tchad ou de l’Érythrée, ces migrants représentent un problème difficile à gérer pour la mairie du XVIIIe arrondissement.