Le ministre de l’Intérieur a annoncé, dimanche, que plusieurs centaines de tombes avaient été profanées au cimetière juif de Sarre-Union, dans l’est de la France. Un “acte odieux” condamné avec fermeté par les plus hautes autorités de l’État.