Cinq adolescents ont été placés en garde à vue, lundi, au lendemain de la profanation de plusieurs tombes au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), qui a suscité une vive émotion en France. L’un d’entre eux s’était dénoncé auprès des gendarmes.