À la veille des réquisitions du parquet, plusieurs parties civiles ont décidé d’abandonner leurs poursuites engagées à l’encontre de l’ancien directeur du FMI.