Depuis le début du procès de l’affaire Carlton, Dominique Strauss-Kahn fait preuve d’une grande maîtrise et dégage un sentiment de confiance qui n’a été que renforcé, mardi, par la relaxe requise à son encontre.