Pour la première fois depuis que la dernière loi antiterroriste a été votée en novembre, six Français se sont vu confisquer leur passeport car ils étaient sur le point de se rendre en Syrie, selon les services de renseignement.