Sept semaines après l’attaque meurtrière dans ses locaux, le dernier “Charlie” est de retour dans les kiosques. Un numéro plus “apaisé” axé sur tous les “emmerdeurs” qui s’en prennent à l’hebdomadaire, explique Gérard Biard, sur France 24.