Paris a lancé, mercredi, sa grande réforme de l’islam de France afin d’améliorer la représentativité de cette communauté estimée à cinq millions de fidèles, tout en luttant contre la radicalisation islamiste.